Theme for 2020
Acting together to achieve social and environmental justice for all

On this page you will find:

  • Testimonies: messages from people living in extreme poverty,...
  • Presentation: the meaning of the Day, its spirit,...
  • Highlights: activities, messages, significant gestures,...
  • Contact us: for any question related to October 17.
  • Toolbox: poster, concept note, documents of reference, videos,...

Select a country to see what took place the previous years

Port Louis - Saturday 17 October 2020 - Conversation about the theme and Commemoration

We are already planning to have our commemoration at Case Noyale, including a conversation about the theme followed by the commemoration.

We also intend to have a small group consisting of persons of the October 17 committee, with a short symbolic gathering at the commemorative stone called “Mémoire” at Port-Louis Waterfront just after the commemoration from Case Noyale. 

This will take place from 2:00pm-4:00.

Port Louis
Mauritius

Dublin - Saturday 17 October 2020 - Online event

This year, due to the pandemic restrictions, the Irish 17 October Committee will be organising an online event through Zoom to mark the UN International End Poverty Day on Saturday, 17 October at 11am.

In so far as possible given the constraints, the Committee will endeavour to be true to the spirit of the annual event held at the Human Rights and Poverty Stone in Dublin, including the participation and voice of people with lived experience of poverty and inequality.

The global theme for this year's commemoration is: Acting together to achieve social and environmental justice for all. In Ireland, this will be complemented by our slogan: For a just society & a sustainable future.

You can follow all the news and developments in the lead up to the UN Day at www.17october.ie and on twitter @17octcomIRL

Dublin
Ireland

Dar es Salaam - Saturday 17 October 2020 - Exchange on social and environmental justice

We just formed a new committee recently due to the corona pandemic. We took time to review the concept note of October 17, the World Day for Overcoming Extreme Poverty. Our first preparatory meeting took place early August. Since then we meet once a week. The campaign has already started and it will go on until one day before election day, 27th of October, ten days after 17th of October.

We plan to organise soon a one day sharing and exchange event which we hope to bring together practitioners working in our activity areas and persons with the experience of poverty. The idea is to reflect "together" on this year's theme from the viewpoint of our localities. The results of the exchange will be part of the presentation on October 17.

Wishing you all the best in the preparations of the day,

Constantine S. 

For the 17th October Organizing Committee

Tanzania

Dar es Salaam
Tanzania

Treyvaux - Saturday 17 October 2020 - Projection de la vidéo de l'ONU

  • Le 17 octobre : une projection de la vidéo de l'ONU suivie par un acte symbolique en s'inspirant du vélo à deux roues (justice sociale/ justice climatique) proposé par la France.Cette journée sera l'occasion pour se réunir avec les fidèles du 17 octobre en plus des jeunes qui se seront réunis toute la journée pour préparer la rencontre du 24 octobre.
  • Le 24 octobre : une suite de rencontre de l'an dernier à Bern (https://www.atd-quartmonde.ch/une-delegation-denfants-au-palais-federal/) sera organisée avec une nouvelle rencontre avec Marina Carobbio.

Suisse, Treyvaux

Treyvaux
Switzerland

Bukavu - Saturday 17 October 2020 - Fabriquant des briques à daube en faveur des familles victimes des inondations

L’Association des Amis d’ATD Quart-Monde en République Démocratique du Congo à Bukavu a choisi de vivre le 17 octobre de cette année auprès des familles victimes des inondations à Uvira. L’objectif sera d’initier un chantier de solidarité en fabriquant des briques à daube en faveur de ces familles. Un temps autour de plantation des arbres sera prévu.
La ville d'Uvira a connu des catastrophes naturelles causées par des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la ville en avril dernier. Nombreuses familles ont perdu le leurs ainsi que leurs biens.  Leurs maisons étaient emportées par les eaux des rivières qui ont quitté leurs lits. Le lac Tanganyika s’était déversé dans différents quartier de la ville. Les familles victimes ont pris refuge dans les écoles et églises où, on pourrait encore trouvé de la place d’accueil. La question de logement reste incertaine même actuellement. Le gouvernement n'a pas encore trouvé la solution jusque-là pour ces familles sans abri. Le Mouvement ATD Quart Monde s’est mobilisé pour soutenir ces familles en initiant dans l'urgence, un chantier de solidarité qui a consisté à fabriquer les briques à daube afin de soutenir une dizaine des familles fragiles et très touchées par la calamité parmi celles qui ont été victimes. En août dernier. Une invitation communautaire appelé « MULARI » consistant à fabriquer des briques dans le souci de permettre à ces familles d’avoir un toit. Des membres du groupe de familles solidaires, des jeunes animateurs Tapori de Kavumu, de Goma, et de Bukavu ont fait le voyage à Uvira pour soutenir la réalisation de ce chantier. Plusieurs personnes et six organisations sur place ont prêté main forte à cette action. Durant quatre jours qu’a pris cette activité, plus de 6000 briques ont été produit et la construction d'une maison en sticks d’arbre et en boue. Cette activité était la première phase pour la célébration de la journée du 17 octobre. Elle a était réalisée au mois d’aout car, la fabrication de briques se fait pendant la saison sèche, c’est pourquoi, il fallait bien se mobiliser comme il y avait encore le soleil. Cette action représentait la première phrase pour célébrer la Journée mondiale du refus de la misère pour cette année. Le 17 octobre prochain consistera la deuxième phase de cette action : une rencontre autour des familles victimes des inondations sera organisée. Elle permettra à ces familles de prendre la parole, de témoigner et de s’exprimer devant les autorités et autres organisations de la société civile.

D’autres membres du Mouvement souhaitent célébrer le 17 octobre notamment à :
A Goma : les enfants Tapori et de la bibliothèque organiseront une visite au centre de rééducation des Enfants en conflit avec la loi (couramment appelé Prison des mineurs).  Cet établissement héberge depuis des années plus d’une centaine d’enfants soit appréhendés pour un délit de droit commun, soit retrouvés dans la rue. Bien que l’on parle de rééducation, il n’est pas souvent le cas. Les enfants se sentent dans une réelle prison sans réelle ouverture vers l’avenir.
Le 17 octobre sera l’occasion pour les amis de Goma pour lancer une la mobilisation communautaire auprès des services municipaux pour la délocalisation de la décharge d’immondices située au Quartier Lac vert, vers des endroits non habités, puisqu’ils en existent à Goma. La mobilisation portera aussi sur l’entretien quotidien des poubelles publiques dans des marchés afin de sauver ces populations gagne-petit qui sont exposés au quotidien aux maladies. Elle pourrait s’étendre sur une année : « Nous tous sommes conscients également qu’une action solitaire serait longue. C’est la raison pour laquelle nous estimons que la première étape de ce plaidoyer devra être la mobilisation d’autres structures citoyennes autour d’eux pour prendre en mains cette préoccupation et engager avec les autorités urbaines une série de dialogues constructifs ».  Précise Chirac.
A Bukavu : Les membres des familles solidaires à l’occasion du 17/Octobre leur activité se focalise beaucoup dans les questions du changement climatique. Ils projettent à faire le ramassage de déchets plastiques disséminés dans leur quartier pour lutter contre la pollution de leur agglomération.
 

Bukavu
Congo (Kinshasa)