Compte rendu 17oct à Versoix

Le samedi 15 octobre 2016, le "Collectif 17 octobre" a relevé le défi d’investir l’espace public. Grâce à une collaboration avec la Mairie de Versoix, le Project marché de Takedown la place de la Gare a été pris d’assaut par une dynamique inhabituelle : en effet, les membres du Collectif se sont transformés en Porteurs de parole.
A partir de la question « Mon logement idéal, ce serait.. », affichée sur une grande banderole, les Porteurs de parole de ce jour sont allés à la rencontre des passants et des habitués du marché pour débattre avec eux, les écouter et rendre visibles leurs paroles en inscrivant celles-ci sur des pancartes. Les nombreuses rencontres ont été très riches et animées. Les personnes se sont senties valorisées et ont fait preuve d'intérêt pour cette démarche atypique.

Au fur et à mesure de la matinée, les réponses écrites sur de grands formats avaient complètement changé le décor de la place de la Gare. Et quelques heures, le marché était devenu un grand forum, les gens discutaient spontanément entre eux sur leurs logements idéaux, etc. L’idée de l’un venait enrichir l’idée de l’autre.

« Il y a trop de béton ici. Mon logement idéal serait entouré de verdure. Vue sur les arbres, c’est la vie ! » Monique, 52 ans.

« Tout le monde devrait être au chaud, au sec, avec de la lumière et un minimum de confort. » Damien, 28 ans.

« Un espace où l’on se ressource, où l’on se retrouve soi-même, qui nous permet d’affronter le monde extérieur. » Alexandre, 48 ans.

« La misère prend différentes formes. On peut avoir un toit, un beau logement, même. Mais, si l’on n’a personne avec qui parler, à qui dire bonjour, que l’on vit les uns à côté des autres, sans être ensemble, c’est une forme de misère. » Monsieur retraité de la Pelotière.

De la musique, des bulles de savon géantes, à manger, à boire et des animations pour les enfants venaient accompagner cette matinée de rencontre ensoleillée.