Every attitude, every gesture has to fight poverty and exclusion. There are many ways to act, regardless of our skills and availability. These messages, these testimonials reflect. Feel free to contribute.

Testimonies are published under the responsibility of the author. They are subject to validation: these will be published only if they comply, in form and substance the spirit of this day as defined in the International Charter for October 17.

 

Témoignage de HANITRINIALA

A l’occasion du 10ème anniversaire de la bibliothèque 19 octobre 2013

Je m’appelle Hanitriniala. J’habite Antohomadinika. Je suis mariée et j’ai 4 enfants. Je suis issue d’une famille très pauvre.

J’ai fréquenté le Mouvement ATD Quart Monde dès l’âge de 9 ans. Au début, je n’avais pas vraiment connu, ni ce Mouvement, ni son esprit, mais un volontaire dénommée Chantal LAUREAU était venue dans notre quartier et a réuni tous les enfants dans une grande cour du quartier pour faire la bibliothèque de rue.

J’aime la lecture, alors que du temps où j’ai étudié, je n’avais pas eu le privilège de lire en dehors de l’école, car je n’avais pas de livre. En réalité, il n’y avait pas de bibliothèque aux alentours et ma mère n’avait pas les moyens d’acheter des livres. A cet effet, il n’y avait pas un temps où j’ai manqué la séance de bibliothèque de rue. Le fait est que non seulement on nous raconte des histoires intéressantes, mais on nous apprend aussi des chansons, puis après, on joue avec beaucoup d’enfants.

Plus tard quand j’avais 14 ans, j’ai intégré le groupe des jeunes du Mouvement et j’ai rejoint l’équipe d’animatrice de la bibliothèque de rue avec un autre volontaire appelé Ketty TREMOULU. Depuis lors, j’ai pu lire beaucoup de livres.

Quelques parents étaient intéressés par la lecture et ont, de ce fait, décidé de nous rejoindre. Ils étaient venus presque régulièrement pour lire. Ils ont même souhaité apporter des livres à la maison. Pour cela, Ketty a cherché des livres en malgache qui leur conviennent. Plus tard, de plus en plus de parents et de jeunes ont voulu emprunter des livres. Dès lors, nous avons enregistré respectivement leur nom, la date de prêt ainsi que la date de remise des livres et bien évidemment, la signature de ceux qui ont rendu leur livre. Finalement, j’ai aussi décidé d’emprunter des livres et j’en ai vraiment beaucoup lu car selon Ketty, j’ai pris jusqu’à 300 livres. Le nombre des parents a également atteint 280 d’après Ketty.

Depuis, on a rêvé de construire une bibliothèque. Et compte tenu de ma passion pour la lecture, Ketty a tout de suite pensé à moi pour être responsable de cette bibliothèque dès qu’elle a été créée. Ainsi, le Mouvement m’a inscrit ainsi que mon amie Mamy, qui n’est autre qu’une jeune du quartier et du Mouvement, à une formation auprès de la Bibliothèque Nationale et de la Bibliothèque Municipale. Cette bibliothèque a été inaugurée le 17 octobre 2003 et nous y avons été recrutées comme bibliothécaires.

Quelques années plus tard, la bibliothèque est devenue un lieu de réunion des parents, membres du Mouvement ATD Quart Monde, ainsi que les enfants membres du TAPORI. Évidemment, moi et Mamy faisions partie des animateurs.

Cela fait 10 ans que je suis responsable de cette bibliothèque. J’avoue que malgré divers problèmes, cela me passionne et m’enchante. Mes relations avec plusieurs personnes, notamment les plus démunis qui ont partagé et échangé leur vie, m’ont renforcée, m’ont poussée à persévérer et m’ont fait connaître beaucoup de choses.

Cette bibliothèque est d’une grande importance à nos yeux car non seulement elle constitue un lieu de réunion et de lecture mais elle est aussi devenue un centre d’éducation, de partage et de communication. Chacun a sa place, et y trouve ce qui lui convient, que ce soit ceux qui savent lire ou ceux qui ne savent pas.

Parfois, certaines personnes sont venues non pas dans l’objectif de lire mais pour partager leur bonheur, leur joie comme leur malheur. Elles sont venues pour demander conseil par exemple ou solliciter notre aide en vue d’écrire une lettre à leurs proches. Ou tout simplement, elles sont arrivées pour chercher de l’amitié.

La bibliothèque n’exclut personne afin que tout un chacun perçoive que toute personne a sa propre valeur quelle que soit sa classe sociale. J’aime être à l’écoute des autres et donner en retour ce que je sais à tous ceux qui en ont besoin et ce, tant en termes d’idées qu’en termes de livres. En bref, cette bibliothèque est une fierté pour moi et mon quartier.

Le livre, dit-on, est source de développement. Il nous inspire et nous donne envie de creuser davantage, d’en savoir plus, et surtout il nous permet de s’étendre dans plusieurs domaines.

Nos souhaits pour les dix prochaines années : puisse la bibliothèque s’étendre dans plusieurs domaines, notamment en matière de culture pour les personnes qui vivent dans la misère. Celle-ci est indispensable pour les plus démunis afin que les enfants incitent leurs parents à les envoyer à l’école car effectivement, de nombreux enfants ne sont pas encore scolarisés.

This testimony is linked to the event: 
Education et Culture: 10ème anniversaire de la bibliothèque
HANITRINIALA