Every attitude, every gesture has to fight poverty and exclusion. There are many ways to act, regardless of our skills and availability. These messages, these testimonials reflect. Feel free to contribute.

Testimonies are published under the responsibility of the author. They are subject to validation: these will be published only if they comply, in form and substance the spirit of this day as defined in the International Charter for October 17.

 

Messages d'enfants du" groupe Tapori 24 Decembre " d'Abidjan en Cote d' Ivoire en 2007.

Bettyna Awa.    Age.11 ans  Classe.5e

1) Je ne savais pas ce qu’était la journée du 17 Octobre. A travers la lettre de Tapori et par le canal de mon animateur, j’ai eue une idée de ce que representait cette journée. En un mot, j’ai retenu que cette journée était destinée au refus de la misère. Maintenant que je suis dans le groupe Tapori 24 Décembre, je retiendrais cette date du 17 Octobre et j’aimerais connaître beaucoup d’enfants à travers le monde entier. A bientôt.

Mariam       Age.11 ans   Classe. CM2

 2) A travers la lettre de Tapori d’Octobre 2007 numéro 323, j’ai vu comment des enfants d’un collège dans le nord de la France se sont mobilisés pour qu’eux tous réussissent. J’ai aussi compris ce que représentait la journée du 17 Octobre destinée au refus de la misère. Maintenant que je suis dans le groupe Tapori 24 Décembre, je retiendrais cette date du 17 Octobre et j’aimerais connaître beaucoup d’enfants à travers le monde entier pour correspondre et échanger.

Aboubacar Aziz  Age 13ans  Classe.4e

3) J’ai connu la journée du 17 Octobre à travers la lettre de Tapori et par mon animateur qui m’a expliqué ce qu’était cette journée. J’ai compris que cette journée était faite pour le refus de la misère. Je me suis inscris dans le groupe Tapori 24 Décembre. Désormais je retiendrais cette date et je voudrais connaître beaucoup d’amis à travers le monde entier. Merci a la prochaine

Amara  Classe.3e  Age.13ans

4) Je ne savais pas ce que la journée du 17 Octobre était la journée du refus de la misère. Mais grâce à mon animateur, j’ai pu visiter le site de Tapori le 17 Octobre 2007 et je l’ai trouvé cool. J’ai vu les enfants des autres pays,écouter certaines chansons et vu quelques photos. Donc j’aimerais faire parti du groupe de Tapori et pouvoir communiquer avec les enfants du monde entier.

Laurence Marie Marguerite  Classe. 4è  Age.13ans

5) En Cote d’Ivoire, précisément à Abidjan, nous avons appris que le 17 Octobre était la journée mondiale du refus de la misère. Ici, nous n’avons pas assisté à cette journée. Nous souhaiterions assister à la prochaine journée mondiale du refus de la misère car ça nous intéresse, nous affecte et on aimerait aussi que nos petits frères et grands frères aient la chance d’être heureux car ils ont le droit d’avoir des temps épanouissement. Donc pour cela nous disons non à la misère car ce n’est pas bon. Grâce à cette lettre, j’aimerais avoir des correspondants de différentes villes et pays et me faire beaucoup de connaissances. Je me suis inscrite dans le groupe Tapori 24 Décembre, le 29 Octobre parce que la mission à accomplir me fascine beaucoup. Je motive mes amies et amis à s’inscrire. Je félicite l’initiateur de Tapori.

Essane Marie  Classe 3è  Age.14ans

 6) Je ne savais pas que le 17 Octobre était la journée de lutte contre la misère,mais je l’ai apprise le soir donc je suis allée visiter le site et écouter quelques chansons.J’ai trouvé cela très cool et génial.J’ai alors intégré le groupe Tapori 24 Décembre.J’aimerais correspondre avec d’autres enfants du monde entier, j’en ai parle aux élèves de ma classe et j’attends toujours leurs réponses. Je trouve que l’initiateur de ce groupe a eu une très bonne idée car cela permet aux enfants du monde entier de mieux se connaître. Je pense participer activement  cette journee l’année prochaine.

Merci a bientôt.

Hamed  Classe.2nd

7) Jusqu’à aujourd’hui,je ne savais pas que le 17 Octobre était la journée mondiale du refus de la misère. Grâce a la lettre que Tapori nous a expedié, je viens de la découvrir. Ce que j’aurais aimé faire c’est aider ceux qui sont dans le besoin mais puisque je n’ai pas les moyens financiers, je voudrais les aider en leur apportant mon soutient et mon amitié.

Affoué L. Hortense  Classe.CE2  Age.8 Ans.

8)Je ne savais pas que le 17 Octobre était la journée du refus de la misère. C’est mon animateur qui m’a donné les détails. Maintenant que je suis dans le groupe, je retiendrais cette date très importante et je voudrais correspondre avec des amis de mon âge à travers le monde entier.

Animateur,

Camara Waotta Marc Souleymane.

Camara